Hommage à Ndongo Lo

Ndongo Lo
La mort a-t-on tort d'en dire un éternel au revoir
La mort certes a tort d'avoir vidé mes abords ?
Ses victimes dont cet homme au style non inconcient
Parti hélas au terme inespéré d'un age insouciant.
Sa victime ce garcon dont un talent culminant
A fait je dirais jadis d'un chanteur eminent.
Ndongo Lo tu t'en es à jamais allé par ces vallées
Ces vallées clmées qui ont mporté mes aieux emballes ?
Qui pouvait en conclure par deduire le sort de l'avenir
Le perfide avenir dont on ne pouvait predire ton devenir
Dommage dira t'on parce emporté à l'imroviste
Sans liste ni soliste sur les pistes tristes
En ce jour inoublable marqué par ‘orée de fevrier
En ce jour lourd car eloigné des secouristes guerriers.
Dommage parce eloigné helas du sourire maternel
Detaché d'une affection de 30 ans comme eternele
Le courage dans ton ouvrage tu tournes les pages
D'une vie inagitée avant d'entreprendre ton voyage
Dommage parce desarmé en arme

Hélas pour toujours !!!

2 votes. Moyenne 4.50 sur 5.

script language="JavaScript" src="http://www.evene.org/citajoursanspicto.js">

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×