Découverte de Méckhé

Ngaye Méckhé ,est ,quoiqu'on en dise ,un gros village sis à mi-distance de Saint Louis et de Dakar.Ici nous n'avons point de fleuve ou de mer .Donc ne parlons pas de brises marines ou fluviales encore moins de peche à la ligne ou de promenades sur les grèves.C'est pourquoi ,la chaleur m'a accablé lors de ma première descente à Méckhé.Une chaleur à vous creuser la tete ,à vous étouffer .Malgré la longue distance qui me sépare de ma nouvelle école ,celle ci se situe à l'Est de ma nouvelle maison,à Ndiob.Ndiob est un quartier somme toute paisible .Seulement la nuit,les gens subissent la dictature des ombres.Les chiens y aoient presque sans répit.

C'est avec bcp de regret que je remache mon arrivée à l'Ecole de Méckhé ,j'allais dire mes premiers cours.Nous sommes le 22 Oct.2007,il est 8heures 23.(heure locale).Je fis mon entrée dans une salle ,on ne peut plus modeste,propre tout de meme.N'y connaissant personne et personne ne m'y connaissant ,e je dus regretter mon départ de Saint Louis où j'étais adulé ,protégé ,gaté par les proches ,amis et camarades de classe.La solidarité chez les élèves a bcp retenu mon attention ainsi que l'absence d'outils pédagogiques comme une bibliothèque ,une photocopieuse pour les élèves , une salle de gymnastique.

Voilà d'ailleurs , les raisons de ma premiere altercation peut etre avec mes profs de Méckhé.M.Ndao,en effet,rougit car je me suis étonné que nosu fassions notre cours d'e.p.s en plein air"Tu n'es pas d'ici toi?",dit il.Ensuite ,il m'assimila à une femmellette car n"yant pas offert de bonnes performances".Mais , à mon sens ,ce n'était qu'une manière déguisée de corriger mon "insonlence":oser dire haut ce que mes camarades pensent bas:le dépassement matériel du Lycée de Méckhé.

Avec la venue de l'Internet, en  fin d'avril,je me soulage peu à peu de mon dépaysement .J'y suis aussi aidé par ma radio idéale,c-à-d RFI.

Très petit dans ce gros bidonville ,j'oublie peu à peu ma solitude,aidé en cela par ma nouvelle bande de camarades de Classe.Avec Baye Serigne Ndao,par Exemple,nous alons siroter du "Café Touba" au garage appelé "Angal"(angle,quoi!!!).

La nouvelle éuipe qui compose le Journal de notre lycée me tendit aussi une perche.Celle de connaitre d'autres individus pour élargir mon groupe d'amis.Souvent ,nous passons chez Sokhna Ndir Tall ,élève en Premiere L.

Vers la fin du mois de Mars ,je pus dire que mon intégration est effective avec la caonnaissance des 4 comme je je les appelles familiérement:Marème Ngom et Dieng,Daba Sène et Sibérou Diop .Elles sont comme de véritables soeurs pour moi.

O!!!Pourquoi oublier le lundi à Méckhé?

Tot le matin ,calèches,peugeots,vélos,femmes pressées ,ralentissantes,charlatans,caquettments de poules ,vendeurs de thiaf(arachides grillées),marchands à la sauvette,queues de cahrettes,de voitures:le décor est assez planté et c'est un euphémisme de le dire .

Les calèches ,les deux roues abondent ici.Ngaye Méckhé est aussi orphèvre en matière d cuir.Ce sont de très belles chasuures en qualité qui sont faites et les clients foisonnent(les dallu ngaay).L'élevage y est de rigeur et l'agriculture rare.

Les contingences pullullent ici.Pour un oui ou pour un non ,des fetes sont accordées en vertu de n'importe quoi.Malgé l'ordre des administrations(Cem et Lycée),les élèves mènent la barque de leurs revendications .Par exemple,un projet d'examen blanc est remis dans les tiroirs à cause de l'hostilité des apprenants .La quasi-cohabitaation du lycée et du Cem de Méckhé instaure une coplicité entre les potaches des deux établissemnts .

La cloche sonne...Les professeurs s'empressent à rentrer en calsse...Il faut que je parte....On se revoit,n'est ce pas tres bientot sur le Temps en images.

5 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

script language="JavaScript" src="http://www.evene.org/citajoursanspicto.js">

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×